Gilbert COLOMBANO, ÉTUDES ET PROJETS SYSTÈMES DE COMMUNICATION, RÉSEAU ESCOTA

Gilbert COLOMBANO
Études et Projets Systèmes de Communication, réseau ESCOTA

 

Vous êtes conducteur d’opérations au sein d’ESCOTA dans le domaine des Télécoms appliqués aux équipements de la route ; concrètement, quelles sont vos missions ? Quel est votre rôle dans le projet d’aménagement de l’autoroute A52 ?

En qualité de conducteur d’opérations, j’ai pour responsabilité de conduire les études relatives à l’évolution ou la rénovation de tous les réseaux télécoms, les réseaux informatiques à haut débit et les réseaux radios pour les besoins d’ESCOTA (MOE interne). Il m’appartient ensuite d’assurer l’organisation, la planification et le suivi de ces travaux dans les délais et les coûts définis en amont, en accord avec la Direction des Opérations (DOA52) chargée de l’Élargissement de l’A52. Dans le cadre du chantier d’aménagement de l’A52, mon rôle de MOE interne est de piloter et coordonner l’ensemble des opérations inhérentes aux déplacements des équipements - c’est-à-dire les câbles fibre optique, les câbles cuivre, les équipements de la route tels que les caméras et les panneaux à messages variables – afin de les sortir du périmètre des travaux et procéder ensuite à leur réinstallation. Pour mieux comprendre notre métier, il faut savoir que les câbles fibre optique enterrés le long de nos autoroutes supportent non seulement les besoins de l’exploitation d’ESCOTA (vidéosurveillance, pilotage des panneaux à messages variables…) mais aussi l’hébergement des opérateurs nationaux et internationaux auxquels nous louons des liaisons. Aussi, pour permettre aux exploitants d’ESCOTA d’assurer la sécurité des biens et des personnes, nous nous devons de garantir la continuité de fonctionnement des caméras de vidéosurveillance, plus particulièrement dans la zone de travaux. Concernant les opérateurs, nous déroulons une procédure qui consiste à les informer dans un délai contractuel de prévenance dès que les travaux impactent le câble fibre optique, lequel alimente les box de milliers d’abonnés. Ils ont ainsi la possibilité d’anticiper ces interruptions en basculant les clients sur d’autres liaisons pour éviter les pertes d’exploitation. Afin d’aboutir les missions qui nous sont confiées, je travaille en étroite collaboration avec Éric LECLERC qui est en charge d’organiser et coordonner les travaux des entreprises sur le terrain. Il veille à garantir la disponibilité maximale des équipements de la route tout en perturbant le moins possible l’avancement global du chantier. À ce titre, Eric et moi-même sommes en contact quasi permanent avec Pierre ZERBI, conducteur d’opérations à la DOA52. Pierre est notre interlocuteur privilégié. Par ailleurs, nous sommes régulièrement sollicités par les opérateurs télécoms nationaux et internationaux pour des études de faisabilité. Leurs besoins croissants, notamment au regard de l’évolution de la 2G, 3G, aujourd’hui 4G et demain 5G, portent à la fois sur la fibre optique et sur les pylônes radio pouvant accueillir des antennes de téléphonie mobile. Dans ce contexte, nous prenons en charge la maintenance des réseaux implantés dans nos emprises. Le centre d’information de Mandelieu recueille les demandes d’intervention des opérateurs ; les équipes techniques prennent ensuite le relais.

 

Selon vous, quels sont les enjeux, les particularités de ce projet ?

La particularité de cette opération réside dans le fait que le chantier se déroule sous circulation, dans un secteur de fort trafic, dans des emprises restreintes. Cette configuration complexe nécessite d’exploiter tous les possibles en vue de redéployer les équipements sans retarder le chantier. Un des enjeux majeurs est de préserver la disponibilité permanente des équipements de l’exploitant pour lui permettre d’exercer une surveillance accrue du réseau et des travaux en cours, pour la sécurité des usagers mais aussi du personnel des nombreuses entreprises intervenant sur ce gigantesque chantier. Un autre enjeu est le maintien des équipements pour nos clients opérateurs, dans le respect de nos engagements de qualité et de service.

 

Combien de personnes travaillent dans votre équipe ?

Nous sommes trois. Éric LECLERC est en charge de la maitrise d’œuvre. Fort d’une solide connaissance des installations acquise tout au long des années passées au service d’ESCOTA, notre binôme permet de gagner en efficacité lorsque qu’il est nécessaire d’intervenir rapidement. Plus récemment, Geoffrey nous a rejoint afin de renforcer l’équipe. Il nous assiste sur le projet et intervient pour la préparation et la programmation des interventions auprès des opérateurs, en application des procédures existantes.

 

Quel est votre parcours professionnel ?

Après quelques années passées dans une société spécialisée dans les télécommunications, j’ai été recruté par ESCOTA en tant que technicien. Au fil des 32 années passées chez ESCOTA, j’ai gravi progressivement les échelons, exerçant successivement les fonctions de responsable de la maintenance et de responsable des études pour évoluer vers le poste de conducteur d’opérations que j’occupe actuellement.

 

Qu’est-ce qui vous plaît dans ce métier ?

Je suis depuis toujours passionné par la technique. Pour le technicien et le curieux que je suis, associées au métier que j’exerce, les télécoms constituent un domaine captivant qui me correspond et qui, évoluant très vite, offre encore de nombreux défis technologiques à relever. La bonne entente entretenue avec l’ensemble des collègues et le plaisir que nous éprouvons à travailler ensemble comptent également pour beaucoup.